Mes repas ou la vérité en riant : Et autres facéties Mirabeau

ISBN: 9782715228139

Published:

Paperback

336 pages


Description

Mes repas ou la vérité en riant : Et autres facéties  by  Mirabeau

Mes repas ou la vérité en riant : Et autres facéties by Mirabeau
| Paperback | PDF, EPUB, FB2, DjVu, AUDIO, mp3, RTF | 336 pages | ISBN: 9782715228139 | 10.60 Mb

En 1789, le vicomte de Mirabeau, frère cadet du célèbre révolutionnaire, choisit le camp de l’aristocratie et de la Contre-Révolution militante. Député à l’Assemblée nationale, journaliste, satiriste, il mène contre 89, ses valeurs et ses chefs, uneMoreEn 1789, le vicomte de Mirabeau, frère cadet du célèbre révolutionnaire, choisit le camp de l’aristocratie et de la Contre-Révolution militante.

Député à l’Assemblée nationale, journaliste, satiriste, il mène contre 89, ses valeurs et ses chefs, une sorte de guérilla comique, « la guerre du rire ». Surnommé « Mirabeau Tonneau » pour sa corpulence et son amour du vin, le cadet des Mirabeau s’illustre par ses saillies, ses bons mots et ses réparties sur les bancs de l’Assemblée nationale, dans les colonnes des Actes des apôtres – principal organe de la satire contre-révolutionnaire –, et dans ses propres ouvrages, courts opuscules brillants et drôles tournant en dérision l’actualité de la Révolution et ses principales figures.

Ainsi imagine-t-il de tenir table ouverte dans un restaurant du Palais-Royal et d’y recevoir ses adversaires pour dialoguer et leur faire la leçon par la raillerie et la pointe.Ces « Dîners, ou la vérité en riant » connaissent un fort succès à la fin de l’année 1789, suivis des « Déjeuners, ou la vérité à bon marché », puis des « Repas, ou la vérité dévoilée », et enfin des « Couchers, ou la vérité toute nue ».

Politiquement mordants et conservateurs, ces textes s’apparentent à une chronique à la fois drôle, anecdotique, imaginaire, de la vie, des avis et des travers des principaux acteurs de la Révolution française, rythmés par une ritournelle, « C’est plus gai… », « C’est plus gai… ». Le vicomte se moque des habitudes, des prétentions et des mots des « nouveaux seigneurs » de la France.

Tout ce qui est « plus gai » y tourne invariablement à la catastrophe d’un pays qui a l’outrecuidance de vouloir se réformer. Le vicomte demeure attaché à la tradition mais surtout à la forme, au style, virevoltant d’un genre à l’autre, d’une pointe à l’autre, selon la veine pamphlétaire illustrée par les satiristes, notamment Rivarol.Ce volume rassemble les « Repas » écrits par Mirabeau cadet, accompagnés de diverses facéties politiques publiées entre 1789 et 1791 – « La Lanterne magique nationale », le « Pot-pourri national », les « Bulletins des couches de M.

Target, père et mère de la constitution », ou la « Dénonciation des Révolutions de France et de Brabant », polémique fameuse avec Camille Desmoulins –, ainsi que des « répliques et justifications ».En août 1790, lassé de cette gloire impopulaire, harassé par sa guérilla du rire, le jeune Mirabeau quitte la France pour rejoindre l’émigration et les armées contre-révolutionnaire basées en Allemagne, à Coblence.



Enter the sum





Related Archive Books



Related Books


Comments

Comments for "Mes repas ou la vérité en riant : Et autres facéties":


bikespana.com

©2013-2015 | DMCA | Contact us